Tattoo LifeStyle, site de tatouage: idées, photos de tatouages, significations


Découvrez nos tatouages temporaires à partir de 3€ frais de port offert !

Il se fait tatouer la série Breaking Bad sur le bras !

Il se fait tatouer la série Breaking Bad sur le bras !

Il arrive parfois que l’on soit fan d’une série, c’est-ce qui est arrivé à un fan de la fameuse série américaine Breaking Bad ! Racontant l’histoire d’un professeur de chimie, Walter White ou Heinsenbarg (Bryan Cranston aussi connu comme étant le père de Malcom !) diagnostiqué d’un cancer incurable qui va se lancer dans la fabrication et la vente de methanphetamine avec son acolyte Jesse Pikman (Aaron Paul) pour aider financièrement sa famille.

breaking bad fan tatouage bras breaking bad fan tatouage bras breaking bad fan tatouage bras
breaking bad fan tatouage bras breaking bad fan tatouage bras breaking bad fan tatouage bras

En effet, pour rendre hommage à la série, James Allan s’est fait tatouer un bras composé des portraits des personnages principaux. Walter White le roi de la drogue, Jessie Pickman son compatriote, Gus Fring le patron gangster et Saul Goodman l'avocat frauduleux, mais aussi les éléments principaux de la série tels que les dollars, de la methanphetamine…
Il n’était pas sûr de ce qu’il voulait, puis il a découvert la série, qu’il a suivi à partir du premier épisode diffusé sur les écrans, jusqu’au dernier. Le tatoueur de Stirling en Ecosse a passé environ 40 heures sur cette manchette pour un total de 2000 euros !

breaking bad fan tatouage bras breaking bad fan tatouage bras breaking bad fan tatouage bras

Ce tatouage incroyablement réaliste est en fait un cover d’un tribal fait à ses 17 ans, ayant assez de ce tatouage, James décide de le faire recouvrir de sa passion par Chris Meighan au lieu d’avoir recours à la chirurgie ! Le tatoueur l’a don rassuré, il est tout à fait possible de le recouvrir et en effet on ne peut plus voir le tribal du tout !

"Je ne le regretterai jamais quand je serai plus vieux. On fait tous des choix et on vit pour ces choix. C’est juste une de ces choses là."